13 août 2008

Le cousin fourbe, Vlad

- Tiens, tant que nous sommes au cimetière, restons-y un instant! J'ai tellement de membres de la famille  à vous y présenter!
Par ces mots l' hôte voulait que son visiteur reste encore coincé avec son regard de dément dans cet effroyable endroit. Comment pouvait-il dire non? Sur une autre pierre tombale un peu plus loin, il pouvait lire "Vlad Addams". Gomez fouilla dans une des ses poches intérieures et lui remit une fiche.

Vlad2

Nom : Vlad Addams
Espèce : homme humain (peut-être vampire)
Date de naissance : ?
Date de mort : ?
Yeux : sombres
Cheveux : noirs
Taille :  grande

Ce playboy des nécropoles était le propre cousin de Gomez et Fétide, sans doute le fils de leur oncle, puisqu’il portait le nom Addams.  

On l’avait longtemps considéré dans la famille comme le produit de perfection par excellence et ce dans tous les domaines : de toute sa génération il était le plus sadique, le plus sournois, celui qui était animé du génie le plus malsain, et le meilleur tireur d’élite. Et dans un autre domaine, il était aussi incontestablement le meilleur : celui de la séduction. Véritable homme à femmes, c’est à lui qu’était destinée en mariage la belle Morticia Frump. Mais l’amour désespéré que portait à cette dernière le jeune Gomez changea le cours des choses. Les deux cousins se battirent en duel où Gomez faillit ne pas l’emporter, jusqu’au moment où Vlad s’étouffa avec un cure-dent. On enterra Vlad dans le cimetière familial et sa cérémonie funèbre précéda immédiatement le mariage de son cousin et la belle Morticia.

Mais un jour, treize années plus tard, Mercredi récita une incantation par dessus sa tombe, ce qui ramena Vlad à la vie. Toujours aussi décidé qu’autrefois, ce fourbe cousin avait l’intention de tuer Gomez mais toutes ses tentatives échouèrent. Là où le bât blessait, c’est que le maître de maison crut un instant son épouse réceptive aux avances du rival d’autrefois. Les enfants et Fester tentèrent d’éliminer ce patent gênant sans vraiment y arriver, puis Gomez à son tour le provoqua en un fulgurant duel de toutes sortes d’armes –des combats de polochons à la bataille de pouces-, le temps que Mercredi découvre un moyen de rompre le charme qui l’avait tiré de la tombe. Quand elle découvrit enfin, l’incantation appropriée, Vlad s’en retourna dans les limbes pour de bon, cette fois.

Le voyageur tenta une approche:

- Il... doit se faire tard n'est-ce pas? Peut-être pourrions-nous.. rentrer?

Permettez que je vérifie.

Il scruta alors deux montres, une qui retardait, une autre qui avançait. Il calcula la moyenne arithmétique avec un bruit de rouage qui sortait de je-ne-sais-où, puis admit:

- Vous avez raison. Suivez, moi, nous allons à la chambre des enfants.

Des enfants, se dit notre homme! Enfin, des bambins, enfin sûrement quelque chose de mignon ici...

 

 

Posté par Lord Sidious à 13:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le cousin fourbe, Vlad

Nouveau commentaire